Je sais, je suis un mauvais blogger, 3 semaines de silence radio, désolé, ca ne se reproduira plus.

Par où commencer, donc?

Ah oui, la première grosse nouvelle, c'est que je ne travaillerai pas aussi longtemps que prévu pour la Fondation KASA en Arménie. Des 3 ans initiaux, je ne resterai qu'un an et 3 mois, c'est à dire jusqu'à fin juin prochain. Pourquoi? parce qu'en terme de durée, cela fait quand même beaucoup. Et puis certaines raisons professionnelles, mais je n'ai pas envie de m'y attarder sur ce blog.
J'ai été agréablement surpris et soulagé de la manière dont l'équipe dirigeante a réagi face à cette annonce. Merci pour votre support.

Ceci dit, d'ici là, il faut mettre les bouchées doubles, et en 8 mois, le travail s'annonce d'hors et déjà passionnant (j'y reviendrai dans des futurs billets). Ce qui fait que je passe le tiers de mon temps à Gumri, pour le boulot donc. Mais je vais tâcher d'y rester un peu plus, histoire de mieux découvrir la vie de l'intérieur.

D'ici là, j'aurai aussi réfléchi sur mes futurs projets (rester en Arménie, ce qui me permettrait de garder un regard consultatif sur les projets que j'aurai mis en route, ou partir vers de nouvelles contrées, rester dans le cadre de la coopération, ou bien revenir vers le monde commercial), qui vivra verra.

Et c'est en rencontrant Julie, volontaire française sur Vanadzor pour la SPFA via l'Armenian Volunteer Corp, rentrée au pays cette semaine, que je me rend quand même compte de la chance que j'ai de vivre une telle expérience : un an et demi d'un boulot en fin de compte plus qu'intéressant, et hors du système conventionnel. D'ailleurs, Julie, si tu me lis, bon courage pour ta réintégration à l'inplacable cadence de la vie parisienne :)

D'une manière générale, le froid pointe le bout de son nez, et si Erevan bénéficie des derniers rayons de soleil, le reste du pays plonge vers l'hiver caucasien. J'avoue que j'appréhende de me retrouver à -15°C héhé.

J'ai assisté au concert d'Adesa (la semaine dernière), un groupe ghanéen, assez intéressant, qui mélangeait musiques traditionnelles, reggae plus conventionnel et performances de jonglages et acrobatiques. Musicalement, ca tenait la route, et c'était touchant de voir les spectateurs réagir à une musique qui leur est étrangère puisque très peu diffusée ici. Une bonne moitié de la salle a fini par se lever, pousser les tables et se mettre à danser. Une excellente soirée donc.

C'est à peu près tout pour ce soir, je vais recommencer à blogger plus régulièrement. Finir l'intégration des autres pages du site. J'ai aussi quelques autres projets en tête. Wait and see donc.
I know I'm a bad blogger, 3 weeks without posting, it's outrageous. I'm sorry, it won't happen again.

Where to start?

Oh, yes. The first big news for me is that I won't stay as long as scheduled in Armenia. I was supposed to spend initially 3 years for KASA Foundation, but I'll leave in the end of june. Why? because 3 years is pretty long in such an environment. There is also some professional reasons, but this is not the question on that blog.
I've really been pleased by the way my boss reacted when I announced them my choice. Thanks again for your support.

Anyway, until then, I'll have to work twice more. But, the work seems to be really interesting. (I'll speak a bit more in my future posts). That makes me spending one third of my working time in Gyumri. I'll try to stay a bit more, so I can discover life from inside.

I'll also have a bit time to think a bit more to my future projects (either to stay in Armenia , so I'll be able to keep a consultant look on the projects I've been working on, or go in another country, stay in the cooperation world, on go back to business). Time will tell

And it's during my meeting with Julie, french volunteer in Vanadzor pour SPFA via Armenian Volunteer Corp, who just came back to France this week that I realized my chance to live such an experience : one year and a half long experience outside france, in a very different environment, and moreover, a job pretty much interesting. Anyway, Julie, good luck to the hard and tough come back to the parisian life :)

Coldness is coming step by step, and if Yerevan is still a bit sunny, the country is getting into the rigorous caucasian winter. I really aprehend to face -15°C temperatures.

I went to Adesa concert last week. It's a band from Ghana pretty interesting, mixing traditional ghanean music and more conventionnal reggae, and acrobatic and juggling performances. Musically speaking, it was really well done.And it was interesting to see how armenian people were reacting to a music they were not used to listen to. Indeed, african music is not so played here in Caucasus. More than half of the club finished the concert dancing around tables. A really nice evening so.

This is almost over for tonight. I hope I'll be starting to blog more frequently. And finishing to integrate the whole website. Wait and see ...