Really sorry for english readers, yet another post in french only, I'll translate all this bunch before the end of the week, promised. Cela fait un certain temps qu'on en entend parler, le fameux portable à 100$ du MIT, sponsorisé par les grands noms du monde des TIC (AMD, Google, Red Hat) pointe doucement le bout de son nez. Il devrait couter en fait 140$, et s'appeler 2B1: The Children's Machine 1. Toutes les informations sur Vidome. Mais, et il y a un mais .... Le projet semble un tantinet mégalomaniaque et mal ficelé sur certains points, comme l'analyse Laurent Bervas du Maroc. C'est bien vrai que les volumes mis en jeux sont assez énormes (commandes d'un million de pièces minimum). On verra bien, de toute façon, avec les supports affichés à ce projet, ca marchera d'une manière ou d'une autre. En fouinant sur le blog de ce même Laurent Bevras, je découvre son projet "Ninotop", assez analogue au OLPC en sorte, la dimension humaine en plus. Ce qui est un avantage comparé à l'aspect mégalomaniaque du projet du MIT. Apparement, ce Ninotop est ciblé dans un premier temps pour le marché marocain. Du coup, j'ai bien envie de tester la chose. En fin de compte, la multiplication d'initiatives de ce genre (ordinateurs low-design) à destination principale de l'éducation, car j 'imagine que ce Ninotop sera suivi, c'est le consomatteur final qui sera gagnant, et briser le monopole américain sur ce segment ne sera que bénéfique. J'imagine la propagande autour de ces ordinateurs sera énorme. Et, pour éventuellement envisager de se servir de ce type de vecteur pour des actions en Arménie, il n'y a qu'un pas à franchir. On n'en est pas encore là. Et, pour imaginer de telles initiatives, il faut contourner de nombreux obstacles plus qu'handicapants. Tout d'abord, le coût exhorbitant des connections internet haut débits dans le pays, essentiellement dûs au monopole du réseau des télécoms national (Comptez 160 euros par mois). Et la couverture plus qu'insuffisante. 1 mois que je bataille pour ouvrir une ligne adsl à Gyumri, la 2ème ville du pays. Vous imaginez dans des villages de montagne? Utiliser des ordinaneurs imaginés pour un usage principalement web ne servira à rien. L'autre point est le contrôle -mise de la mafia de l'état sur la circulation du matériel informatique. La fondation humanitaire pour laquelle je travaille a le plus grand mal du monde à faire rentrer en Arménie du matériel informatique neuf. Je ne vous parle même pas des ordinateurs de seconde main. Nous verrons bien si l'USAID omniprésente dans le pays influera sur le gouvernement local pour adopter l'OLPC. Ou peut être que des indépendants créeront des initiatives qui créeront des cohésions au sein d'un pays qui de part sa diaspora est culturellement tourné vers l'extérieur, et dont la matière grise informatique est internationalement reconnue. C'est décidé, je vais installer Xubuntu ou un Damn Small Linux sur les vieilles machines qui trainent, ramener ca dans des écoles primaires ou dans des villages un peu perdus, tâter le terrain, et prêcher la bonne parole du libre. Flo, je compte sur toi :)