Ca fait donc presque 2 semaines que j'ai donc décidé de travailler avec François sur son projet hellotipi.com.
Après 4 mois de recherche d'emploi, d'entretiens et de remises en question permanente, c'est une sorte de délivrnce qui arrive de la manière la plus express possible. Je connaissais François via son blog depuis presque un an et le lancement de hellotipi. Et c'est via le même blog que j'avais pris connaissance de son annonce. J'étais assez fan du blogger donc, un entrepreneur pragmatique et passionné (et donc passionnant), au sens de l'humour suffisament décalé et second degré pour se déguiser en vache devant sa caméra. Et donc tout s'est passé très vite, un entretien dans un café dans le XVe arrondissement, et le courant est tout de suite passé :) Et quelques jours de réflexion plus tard, je me suis rendu compte que le job proposé était suffisament excitant pour ne plus hésiter très longtemps. Pour vous restituer un peu mieux le contexte en quelques mots, Hellotipi c'est
  • 1 service de réseau social familial
  • 2 investisseurs (Pierre Chappaz, et Foolinvest)
  • Un fondateur charismatique
  • Un environnement en plein boom
Et moi dans tout ça? Et bien dans un premier temps je vais prendre en charge certains dossiers techniques de sorte à libérer du temps à François sur son nouveau rôle de chef d'entreprise. Après donc 4 mois de recherches, j'avais tappé à un certain nombre de portes (de la grosse SSII usine à gaz, au grand groupe industriel, en passant par des startups en flux tendu et des boites de conseil aux dents de requins). Et malgré m'être fait à l'idée de recommencer à travailler dans une entreprise classique, je n'arrivais pas à trouver ma place et donc un discours dans un milieu ultra sectorisé et conformé jusque dans sous ses moindres coutures. Bon c'est vrai qu'avec 1 an et demi à gérer des projets au sein d'une ONG dans un pays qu'on ne situe pas forcément sur une mappemonde (dur moment de solitude que de devoir placer l'Arménie géographiquement sur une carte, je vous assure) n'est pas l'expérience la plus capitalisable aux yeux d'un recruteur, ou bien d'une DSI en recherche de prestataires. Alors qu'une expérience à l'étranger est si ce n'est aussi, voire plus instructive qu'une mission en régie chez un client. Je ne me sentais pas vraiment à ma place, et cela se voyait assez rapidement. En quelques sortes, un sentiment de retour à l'âge de pierre. Bon retour en France mon cher Thomas ;) Avec Hellotipi, les choses sont radicalement différentes. C'est réellement le discours de François qui m'a séduit. La vision de l'entrepreneur de s'éclater à travers un produit, que l'on sente au premier clic de souris que l'équipe derrière est réellement passionnée. Sa volonté de monter une structure autour des valeurs clés comme l'ouverture, la transparence, la confiance, le dynamisme, l'automonie. L'energie aussi de créer un produit qui se base sur un marché réellement solide (la famille) et au modèle économique carré et efficace (cf ici et là). Et pour finir le contexte est réellement excitant. L'écosystème du web, nerveux, en perpétuel évoution, et Hellotipi est une boîte toute neuve en plein développement, où tout est à faire. C'est la phase la plus excitante, tous ceux sui sont passés par là vous le diront. Et puis François, blogger acharné, mise sur ce vecteur de communication, donc attendez vous à me voir poster plus souvent :).